19 juillet 2021

TOURNUS / SE RESSOURCER AUX SEPT FONTAINES

 




Tournus, porte d'entrée de la Bourgogne du Sud, sur l'axe ferroviaire Paris-Lyon-Marseille, l'A6 et la Saône. Je me souviens des "Terrasses" de Jean-Michel Carrette. Une ville de 6.000 âmes et des tables étoilées. C'est aussi ici où Christian Badey investit massivement.


Christian Badey et le directeur Jean-Christophe Charlet 



Christian Badey, l'ancien apprenti devenu homme d'affaires, est à la tête du groupe HBI bien connu dans le BTP, avec ses sociétés de distribution et de location de matériels. Fin 2019, il a ouvert "Les Sept Fontaines", hôtel-spa-restaurant, à quelques minutes de l'abbaye Saint-Philibert, chef-d'œuvre de l'art roman. Un palace créé sur le site de la maison de Charité du XVIIe, EHPAD jusqu'en 2010. L'établissement Best Western Premier a été inauguré juste avant le confinement de 2020. Il revit désormais, "reflet de l'élégance et de la convivialité à la française". 

Après un demi-siècle de carrière, Christian Badey a "sa vision du monde et des gens qui voyagent". Il savait ce qu'il voulait pour son quatre-étoiles qui en met plein les yeux où qu'on aille. Les Lyonnais Les Héritiers ont été choisis pour habiller les lieux. Là encore, on n'a pas regardé à la dépense. La promesse: une décoration raffinée, douce et contemporaine. L'hôtel annonce 39 chambres dont 2 suites, 2 chambres familiales et 2 supérieures. 





Une plongée au cœur du patrimoine historique et œnologique de la Bourgogne. 

Le voyage se poursuit dans l'espace bien-être qui appelle à la détente sur 365 m2, massages et rituels Cinq Mondes.


L'établissement n'est pas peu fier de présenter par ailleurs son caveau. Sous la voûte, plus d'une centaine de mètres carrés pour déguster et acheter vins et spiritueux et organiser des ateliers œnologiques pour les groupes. Une soixantaine de références en bourgogne.



A table, Stéphane Grégoire tient "Le Cloître", 84 couverts en salle et deux salons privés. Formé chez les chefs lyonnais, ce jeune cuisinier a fait un passage dans la région du Rhin supérieur chez Philippe Bohrer  et à Bâle. Mais son meilleur souvenir aura été pour les deux années passées auprès de Paul Bocuse au Pont de Collonges. Ce perfectionniste propose des menus créatifs et authentiques.

Stéphane Grégoire


                                                            
                                                                 Un plafond rare 




Enfin, surprise en entrant dans la chapelle néogothique. Entièrement refait, le bâtiment désacralisé n'en garde pas moins une passerelle vers le ciel avec ses vitraux aux motifs de feuilles  et ce soleil surplombant ce qui fut l'autel, aujourd'hui remplacé par un orgue de barbarie limonaire. Un espace pour l'événementiel en configuration couverts ou cocktail. 




Hôtel Les Sept Fontaines **** groupe HBI

1 avenue de la Résistance - 71700 TOURNUS

03 85 36 06 06 

www.hotel-les7fontaines.com 

❤❤❤❤






9 juillet 2021

"MON ETE A MULHOUSE" MISE SUR L' EAU




"Un été au fil de l'eau" nous avait été préparé l'an dernier au bord du canal du Rhône-au-Rhin avec bateaux électriques, pédalos et rosalies.
Les abords du MISE font le port des marins d'eau douce. 

Nous avons expérimenté l'an dernier le pédalo sur un demi-kilomètre dans chaque sens (voir Pédal'eau de Mulhouse juillet 2020). Cette fin d'après-midi, la maire-adjointe Emmanuelle Suarez nous embarque dans la découverte du bateau électrique au train d'un cygne. Départ au ponton du musée de l'impression sur étoffes où les instructions sont données par l'équipage d'Alsace Plaisance, la maison bien connue de Kembs. David s'assoit à la place du capitaine et apprend sur le tas. Une marche avant, une marche arrière et un volant. Après, la trajectoire se dessinera selon le doigté du pilote. Laurent se révèle excellent à cet exercice, lui le fils d'éclusiers. 

                                   David, capitaine d'un aller

La crise sanitaire aura rendu nombre de gens anxieux et tendus. Rien de tel qu'une balade au fil de l'eau pour lâcher prise et voguer sur la placide coulée verte qui traverse Mulhouse, dans ce quartier d'entrée de ville en métamorphose. Demain, la dalle du canal sera enlevée, laissant apparaître davantage l'eau en face de la gare centrale. Pour le touriste comme pour l'autochtone, une vue sur les immeubles d'affaires comme sur l'immobilier d'hier avec les maisons des industriels textiles. C'est l'occasion encore de faire ses adieux à la tour des Marronniers, l'ancien foyer de travailleurs migrants, inoccupé depuis bientôt dix ans et impossible à réhabiliter quai d'Oran.

Elle n'aura vécu que 40 ans, la tour des Marronniers

 



Le pont de la Fonderie dresse ses piliers comme un compas géant. Brunstatt est en approche avec son écluse. Il faut faire demi-tour. Nous en avons oublié l'horloge, n'étant pas tenus de respecter un délai. Le passage sous la dalle est certes particulier mais rafraîchissant en cas de chaleur. Ce n'est pas la Saône non plus. Mais cette navigation pépère apaise l'embarcation à l'écart de tous les nuisibles à la santé. Et quand nous remettons pied au ponton, nous pouvons encore prolonger le moment des retrouvailles autour d'un café. 


 

Faire le marin d'eau douce entre le pont de la Fonderie et l'écluse 41 jusqu'au 29 août, à partir de 17€ la demi-heure pour un bateau 4 places.
Et faire du paddle (nouveauté) jusqu'au 29 août également.
Réservation possible auprès d'Alsace Plaisance 06 80 75 56 15.
Du mercredi au dimanche.

Cet été à Mulhouse, on peut encore retrouver pédalos et rosalies avec Ozone Animations.

Enfin, les jardins du MISE sont un site animé avec La Guinguette de Mulhouse et le Hand'Truck pour la restauration et les mardis au bord de l'eau, les soirées festives et les soirées cinéma. 






 

Les Estivales nature et fluviales, un rendez-vous Summer Estival ! de la Ville de Mulhouse.
mulhouse.fr